Actualisé :

Français/ English

Actualités / News

Musée des Tapisseries février/mars 2020.

La Miroiterie, Marseille

Galerie Dinosart, Marseille

Expositions récentes :

Recent exhibitions:

 

 

Musée des Tapisseries Exposition collective du 30 janvier au 22 mars 2020.

Espace Galerie 361°

Aix-en-Provence, 11 au 30 novembre 2019. 

La Miroiterie, Marseille

Exposition du 17 mai au 28 juin 2019.

Galerie Dinosart, Marseille

3 au 28 avril 2019

Musée des Tapisseries (février/mars 2019 Aix)

Collège Pierre Puget (2018 Marseille)

Collège J.C.Izzo (2018 Marseille)

Studio de la Plage (2017 Marseille)

Galerie Dinosart (2017 Marseille)

 

Expositions antérieures

Previous exhibitions

 

2012 Musée des Tapisseries, Aix-en-Provence, exposition collective, Take me to the river.

2010 Rencontre Photographique, Aix-en-Provence / Tubingen.

2010 Maison de la Corse, Marseille, exposition personnelle Nuits de Chine.

2010 Alcazar Marseille, exposition collective, La part de l'ombre.

2007 Hall Rectorat Aix-en-Provence Fresque murale numérique et lumière.

2006 Parcours de l'art Avignon, exposition collective.

2005 Passage de l'Art Marseille, exposition personnelle, Flux et reflux d'énergie.

2005 Galerie des Eyguesiers, Aix-en-Provence, exposition personnelle, flux et reflux d'énergie.

2004 Galerie Meyer (Marseille) exposition collective L'odeur du pognon.

2003 Galerie Meyer, Marseille, Mappage du monde et Galerie Prévert, Aix-en-Provence

2003 Centre d'Art (Budapest)

2001 Atelier des Eyguesiers, Aix-en-Provence, exposition collective.

2001 Maison de la Sainte Victoire, Aix-en-Provence, exposition personnelle D'après Nature.

2001 Musée des Tapisserie, Aix-en-Provence, exposition collective, Regards Croisés.

2001 Maison de la Corse (Marseille).

2000 Fondation Regards de Provence, Marseille, exposition collective, La Provence des Photographes.

1999 Fond Communal Marseille, exposition collective dernières acquisitions.

1999 CAC Embrun, exposition personnelle Odyssée pour un Eté.

1999 Passage de l'Art, lycée du Rampart, Marseille. Exposition personnelle, Prendre l'air, Prendre l'eau.

1998 Palais de la scala, Monte Carlo, exposition collective.

1995 Œuvre Fenêtre pour Océans, Mise en scène Jean-Xavier Lauters.

1995 Espace Peyresc, Toulon, exposition commune George Rousse/Dominique Bosq.

1994 Tour du Roi Renée, Marseille, exposition personnelle Intérieurs Caissons/fenêtres.

1994 Chapelle Baroque, Aix-en-Provence, exposition personnelle.

1992 Bourse DRAC Aide à la création, série Album Imaginaire.

1992  "Retard sur image" exposition personnelle IMEREC.  Vieille Charité, Marseille.

1992  Lycée Viollet le Duc, Paris, installation Infographies.

1991 Palais National Corte, lieux communs, exposition collective.

1990 Galerie Arhia (Tunis).

1990 série des Lieux Communs.

1989 Parc du Futuroscope Poitier,  Série des Sainte Victoire.

 

En cliquant sur la photo accès à la galerie ARTMAJEUR.

 

To reath ARTMAJEUR click on the photo.

London by light
London by light

 

  "Le quotidien, l'actualité, sont des sources inépuisables d'attention et de réflexion. Ce sont des influences sujets à interrogations, analyses et interprétations. Mon approche reste sensible a la fois à la beauté de ce monde et à ses tensions.

Mon travail de plasticien se développe souvent sous formes de séries pour aller jusqu'au bout d'une histoire, d'une rencontre, d'une idée.

 

              Je me suis défini comme Sculpteur d'images. Paradoxe lorsque l'on sait que l'image est plate et que toute révélation d'un espace et d'une profondeur dans l'image est un effet de reconstruction de l'esprit qui n'a souvent pas vu par avance la réalité que propose l'image. Donner présence à la surface et au volume dans l'image permet de questionner différemment le réel et d'engager des chemins de sensibilité différents. Dans la sculpture d'images implicitement le visuel perd une certaine aura car contraint par la forme. Son espace de représentation c'est enroulé dans les trois dimensions et l'image devient plus facilement symbolique car quelque part en contradiction avec ce qu'elle représente.

 

             La sculpture d'images permet donc une vision réelle du matériau même de l'image, libéré, se développant en volume dans l'espace de vie. L'effet fusionnel de projection dans cet abime de représentation qu'est l'image vers laquelle on est si rapidement aspiré s'efface quelque peu avec le retour de la matérialité.

Je ne suis pas théoricien de l'image je perçois simplement dans l'aventure de mon travail artistique des questions. J'interroge l'image relayé par la forme, la lumière, l'animation sans faire l'impasse sur l'image immatérielle envahissant nos réseaux, si fragile, si éphémère et si présente maintenant dans nos rapports humains." 

 

Dominique Bosq